Catégorie : Philosophie

0

Kierkegaard selon Kafka

« […] Bien que Kierkegaard me soit en ce moment d’une manière ou d’une autre toujours présent à l’esprit, je l’ai véritablement oublié, tant je vagabonde ailleurs, sans toutefois jamais perdre entièrement contact avec sa pensée. »1 Frères de sang En parcourant les copieuses collections de lettres,...

0

Nietzsche et la Vérité scientifique.

Dissipées les fausses valeurs, les valeurs réactives du Vrai (et du Faux), du Bien (et du Mal), la fin réelle (et suffisante) de la Métaphysique apparaît : c’est le nihil, le rien qui est, à la fois, la plus grande vérité, puisqu’il est la vérité...

L’humanisme, un courant problématique 0

L’humanisme, un courant problématique

Les prémices d’une question Désireux de fonder mon travail de recherche sur le premier acte philosophique de l’étonnement, je me suis mis à l’écoute d’une actualité à la fois dramatique et questionnante, celle de la tragédie que vivent les migrants en Méditerranée, mer devenue le...

Le transhumanisme sous le regard de la technique moderne 2

Le transhumanisme sous le regard de la technique moderne

“Même être des hommes, cela nous pèse – des hommes avec un corps réel, à nous, avec du sang ; nous avons honte de cela, nous prenons cela pour une tache et nous cherchons à être des espèces d’hommes globaux fantasmatiques. […] Bientôt nous inventerons...

1

Levinas et Camus : une philosophie de l’absurde et une philosophie de l’éthique. Regard croisé

Nous comprenons la volonté de Levinas de sortir, de s’évader de l’être et donc certainement de se dégager de l’être au sens verbal afin de tendre vers ce contre-concept : l’autrement qu’être. Comment pouvons-nous alors envisager cette sortie de l’être, sans pour autant retomber dans une métaphysique ni confondre l’être et l’étant dont Heidegger avait opéré la distinction ? N’y a t-il pas une non-coincidence dans le fait de s’attérer à la tâche urgente de cette sortie de l’être face à cette vérité dite « élémentaire » qu’il y a de l’être ?